Rechercher
  • latabledelionel

Orange & Noir

J'aime le contrasté, une courge, une patate douce, une carotte mêlées au piquant d'une olive noire. Le fondant associé à la fermeté d'un grain de riz noir soigné.

Lorsque je cuisine, j'aime me projeter dans les goûts et les sensations que l'on peut trouver dans une assiette. Très souvent, les couleurs et la présentation se dessinent rapidement dans ma tête de manière parfois très nette, parfois incomplète. Je construit, d'abord mentalement, l'aspect d'une assiette en me visualisant, assis à table, prêt à la déguster. Viennent ensuite les goûts, leurs associations et leurs intensités.. Imaginer ce festival de saveurs est un jeu fantastique, on fait appel à la mémoire des papilles ce qui rend ce voyage intérieur délicieusement appétissant :) A ce moment, toutes sortes de sensations se rajoutent au tableau, les différentes textures et leurs effets, sur la langue, sur le palais, sous la dent.. J'imagine le croquant, le moelleux. Tout les sens sont éveillés.

Les couleurs ont pour moi une place particulière dans la projection d'un plat, elles ont le pouvoir d'affiner les choix d'aliments, parfois même de tout effacer et de recommencer à zéro pour repartir à la recherche d'une nouvelle harmonie. C'est difficile à expliquer mais lorsque l'on veut créer un plat aux saveurs contrastées les couleurs s'imposent naturellement d'elles-mêmes. Imaginez le plat ci-dessous avec des olives vertes..

Pas facile n'est-ce pas ?.. Et si le goût des olives vertes se mariait mieux avec le potimarron ? J'ai envie de répondre sur un ton arrogant : "Cette question n'a absolument aucun sens !"..


Ce que je préfère dans ce phénomène, c'est que même lorsque l'on ferme les yeux pour savourer dans un grand "mmmmmh".. Les couleurs sont encore là, bien présentes & persistantes comme jamais.

7 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now